Michael Walchhofer de retour. 28/01/2011,22:31

Vainqueur de deux des trois premières descentes de la saison à Lake Louise et Bormio, Michael Walchhofer a connu un période de disette en janvier, manquant totalement ses courses de Wengen et Kitzbühel où il tombait à mi-parcours à la suite d'une faute d'inattention. Mais le vétéran autrichien qui prévoit de se retirer en fin de saison pour se consacrer à sa famille et à ses hôtels à Zauchensee, semble en mesure de rebondir cette fin de semaine à Chamonix comme le démontre son meilleur temps obtenu vendredi dans la dernière séance d'entrainement.

Devançant d'un petit centième seulement son rival canadien Erik Guay alors que Klaus Kroell, le vainqueur de Wengen était 3ème juste devant le grand héros de Kitzbühel Didier Cuche, relevé en fin de parcours, Walchhofer espère pouvoir réaliser une bonne course samedi sur la 'Verte des Houches' pour ajouter cette 'Classique' à son impressionnant palmarès où figure déjà toutes les autres descentes du calendrier Coupe du Monde à l'exception de Kvitfjell.

Deux podiums pour Walchhofer à Chamonix.

Deux fois 3ème de cette épreuve, notamment en 2005 quand son pote Hans Grugger, victime de cette terrible chute à Kitzbühel voici une semaine, s'imposait, 'Michi' est prêt à mettre les gaz à l'occasion de sa dernière descente en France pour combler cette lacune et se relancer dans la lutte pour le globe de cristal dans la spécialité. « Je pense avoir retrouvé mes marques aujourd'hui et j'espère pouvoir réaliser une course solide demain, mais cela ne sera pas facile face à des adversaires très motivés comme Didier Cuche ou Klaus Kroell, qui sont également de bons glisseurs » disait il après son entrainement.

«En raison des conditions de course assez sélective cette année, il faudrait être très vigilant et faire preuve de respect » poursuivait-il. « La piste est longue et compte des passages très variés avec quelques passages clés très exigeants et de beaux sauts aussi. Je suis content d'avoir retrouvé de bonnes sensations après ma difficile semaine à Kitzbühel et de m'être bien remis de mes petits ennuis de santé. Je vais essayer d'être aussi efficace que Cuche dans les parties de glisse – mais je suis bien plus grand que lui, cela ne sera pas facile. Il faudra aussi un peu de réussite, je pense que des coups de vent irréguliers ont influencé la descente de certains d'entre nous hier et aujourd'hui. »
Erik Guay, de retour à Kitzbühel la semaine dernière après une pause forcée de trois semaines - il souffrait de fortes douleurs au bas du dos en raison d'une vertèbre déplacée – partage son avis. « J'ai l'impression d'avoir accompli deux descentes très comparables hier et aujourd'hui, mais cette fois-ci je termine tout devant alors que hier j'étais loin » commentait-il.

Guay en progrès.

« Je sens que je progresse, je me suis bien reposé en début de semaine et je dispose de plus d'énergie maintenant » disait-il encore. « Je suis agréablement surpris par mon classement d'aujourd'hui, mais c'est demain que cela comptera vraiment. Une place dans les dix serait en tout cas très encourageante, notamment en vue des prochains Mondiaux. » En 1978, les Canadiens avaient dominé la descente des Houches, enlevant les deux premières places grâce à Kean Read et le regretté Dave Murray. Klaus Kroell aussi a une petite revanche à prendre dans la vallée de Chamonix après lui aussi être sorti à Kitzbühel alors qu'il y visait la victoire. « Je compte bien améliorer mon meilleur classement ici, une dixième place il y a quelques années, et me replacer dans la course pour la Coupe du Monde de descente » expliquait-il.

« J'ai bien géré les parties techniques aujourd'hui et je pense avoir le parcours dans ma tête et mes jambes. Je dispose aussi d'un matériel très compétitif comme l'a démontré ma victoire de Wengen et les bonnes nouvelles que nous avons reçues hier de nos blessés m'ont soulagé. J'étais choqué par la chute de mon collègue Mario hier, mais il semble qu'il va bien s'en sortir. Nous espérons également tous que Hans Grugger va bientôt sortir de son coma » disait encore Kroell, camarade de chambre de Grugger à Kitzbühel. Bien placé aussi Ivica Kostelic, prometteur 5ème à moins d'une demi-seconde de Walchhofer. Le Croate, 8ème ici voici deux ans, vise un résultat comparable dans la course de samedi avant de se battre pour sa 7ème victoire du mois dans le Super-combiné de dimanche.

Les Français confiants.

Les Français, assaillis par de jeunes chasseurs d'autographe dans l'aire d'arrivée, font tous preuve d'une belle confiance et de beaucoup de détermination. « C'est vraiment chouette de courir chez soi, je me réjouissais depuis le début de la saison sur cette course et je compte bien réaliser une performance de choix demain » disait ainsi Yannick Bertrand, excellent 5ème. «Le plus important sera de rester concentrer et d'être performant du départ à l'arrivée. » Johan Clarey signait pour sa part le 12ème temps, alors que Guillermo Fayed était 26ème et Adrien Théaux, sur le podium à Kitzbühel, obtenait le 36ème temps juste derrière Brice Roger.

Si les Tricolores auront sans doute du mal à venir au bout des grands favoris, en premier lieu Didier Cuche, 2ème ici voici deux ans derrière le surprenant Américain Marco Sullivan, absent cette année, une place sur 'la boite' ne doit pas être écartée en raison de leur forte envie de briller devant leur public. Le champion olympique Jean Luc Crétier, 2ème en 1994, est le dernier coureur français à avoir atteint cet objectif à Chamonix où Bernard Orcel avait triomphé en 1968 lorsque le 'Kandahar' faisait pour la première fois partie du calendrier Coupe du Monde français.- Chamonix - Patrick LANG

WALCHHOFER Michael réagir | links (0) | print | Partager
Ski-nordique