Iceman est un géant résultats 24/02/2010,00:30

Au terme d'un géant au suspens haletant avec des conditions extrêmement difficile tant par la piste que la visibilité qui s'est dégradée au fur et à mesure de la seconde manche, le Suisse Carlo Janka a enlevé avec autorité le titre de champion olympique devant deux norvégiens, Kjetil Jansrud qui signe une seconde manche exceptionnelle et son chef de file, Aksel Lund Svindal qui s'offre une troisième médaille lors de cette olympiade. Du côté de l'équipe de France, après une magnifique première manche de Cyprien Richard et Steve Missillier, la seconde ne s'est pas déroulée comme on pouvait l'espérer.

Champion du monde en titre de la discipline, mais frustré après sa 4ème place lors du super combiné, Carlo Janka, qui avait signé le meilleur temps de la manche initiale a réalisé un second parcours héroïque, malgré une piste qui s'est passablement dégradée et des conditions de visibilité difficiles. Avec une grande intelligence et son mental de fer, le Suisse, surnommé Iceman sur le circuit, a réalisé une seconde manche exceptionnelle, avec le 3ème temps, se déjouant des difficultés pour décrocher un premier titre olympique à seulement 23 ans et succède au palmarès nationale à Max Julen qui avait décroché ce titre 26 ans auparavant à Sarajevo. Au terme de deux manches passionnantes, le skieur des Grisons, véritable modèle de maitrise, s'impose avec 39/100ème d'avance sur le Norvégien Kjetil Jansrud qui a réalisé l'exploit du jour en signant un temps canon sur le second parcours exigeant, après avoir terminé 11ème de la première manche. Particulièrement en forme depuis le début de la saison, le Norvégien a tout lâché dans la seconde manche et malgré de longues minutes de souffrances dans l'aire d'arrivée, il pouvait de délecter d'une médaille d'argent amplement mérité alors que son compatriote Aksel Lund Svindal habitué aux podiums et titres olympiques décroche le bronze, pour une troisième médaille lors de ces jeux, juste devant les Autrichiens qui échouent une fois de plus au pied du podium. Marcel Hirscher, 5ème de la première manche, termine au final à la plus mauvaise place, la 4ème à seulement 8/100ème de la médaille, devant ses compatriotes Romed Baumann (2ème en 1ère manche) et Benjamin Raich qui sans une grosse faute sur le bas du parcours pouvait prétendre conserver son titre olympique.

Si les Autrichiens n'ont toujours pas décroché la moindre médaille chez les hommes, mais qui compte néanmoins un titre en super g et le bronze en descente chez les femmes, il en est de même pour l'équipe de France qui pouvait rêver à une médaille après une première manche rondement mené avec Cyprien Richard excellent 7ème et Steve Missillier très bon 11ème à moins d'une seconde. Mais la deuxième manche a été plus difficile à gérer et seul le skieur du Grand Bornand a pu rallier l'arrivée au 13ème rang, qui reste néanmoins son meilleur résultat dans un grand rendez vous. Parti avec beaucoup d'envie, le skieur d'Avoriaz est malheureusement parti à la faute sur le haut du parcours en étant trop direct sur la porte. Thomas Mermillod Blondin a connu même mésaventure lors de l a première manche et Gauthier de Tessieres qui souffre de son genou et 31ème du jour, a décidé de ne pas prendre part à la seconde manche et de mettre un terme à sa saison.

JANKA Carlo réagir | links (0) | print | Partager
Ski-nordique