Fischbacher super géante résultats 21/02/2010,00:17

Alors que la polémique enflait dans la presse autrichienne qui parlait d'humiliation de leur équipe de ski alpin qui ne comptait qu'une seule médaille, Elisabeth Goergl en descente, Andrea Fischbacher a remis plus ou moins les pendules à l'heure en s'octroyant la médaille d'or lors du super g devant la Slovène Tina Maze et la reine de la vitesse Lindsey Vonn qui ne signera pas le doublé, mais offre néanmoins une médaille de plus à l'équipe US qui brille de mille feux sur la neige Canadienne. En pleine possession de ses moyens et particulièrement en forme dans la discipline après sa deuxième place lors du super g de coupe du monde à St Moritz, la petite cousine du maitre Hermann Maier, médaillée de bronze lors des mondiaux de Val d'Isère, a signé une excellente prestation sur la piste Franz de Whistler pour s'offrir son premier titre olympique succédant ainsi au palmarès à sa compatriote Michaela Dorfmeister qui s'était imposée à Turin.

Sur cette piste difficile qu'elle affectionne particulièrement et sur un tracé piqueté par son entraineur, l'Autrichienne a parfaitement déjoué les pièges et largement dominé ses adversaires, faisant ainsi taire les critiques, avec la manière, pour décrocher le premier titre olympique de sa carrière en reléguant sa dauphine Tina Maze (4ème et 5ème des deux derniers super g en coupe du monde) à 49/100ème. La Slovène plutôt discrète depuis le début des jeux a signé une belle prestation pour s'offrir un première médaille olympique, elle qui est vice championne du monde en titre de géant en s'intercalant entre l'Autrichienne et surtout la grande favorite du jour l'Américaine Lindsey Vonn, qui rêvait de signer un doublé sur cette piste de Whistler. "Tout le monde avait des problèmes sur le haut de la piste et j'ai essayé de bien skier sur cette portion. Mais ensuite j'ai levé un peu le pied et je pense que c'est là que j'ai perdu la course. Toute médaille remportée aux jeux Olympiques est un succès et vous devez en être vraiment fier" a t elle indiqué, à l'Arrivée.
Comme hier chez les hommes, l'équipe Italienne doit se contenter de la médaille en chocolat avec Johanna Schnarf qui malgré son dossard 30 a bien failli créer l'exploit du jour en venant échouer au pied du podium et surtout d'une médaille qu'elle laisse échapper pour 11/100ème.

Comme depuis le début de cette olympiade, l'équipe de France a eu du mal à s'adapter à la piste et aux conditions de course et le groupe vitesse qui a des qualités énormes va quitter Vancouver sans médaille. Vice championne du monde de la spécialité et en grande forme, Marie Marchand Arvier qui avait de grands espoirs d'accrocher le podium est parti à la faute après une trentaine de seconde de course et manque une porte. Une énorme déception pour la skieuse des Contamines Montjoie qui n'a pas démérité comme en atteste sa 7ème place lors de la descente, malgré une faute de trajectoire (déjà) et la 5ème place de la descente du super combiné. L'Avaline Ingrid Jacquemod qui comptait un podium cet hiver dans la discipline a réalisé une course pleine en signant le 10ème temps entre l'Américaine Julia Mancuso et la Suédoise Anja Paerson, mais deux ou trois courbes moins bien négociées lui coute certainement un bien meilleur résultat. Aurélie Revillet se classe 22ème.

FISCHBACHER Andrea réagir | links (0) | print | Partager
Ski-nordique